Délestage : « Nous avons compris qu’il faut manifester pour avoir le courant »Durée de lecture : 1 min

Les jeunes de Touguiwondy, dans la commune de Matam étaient dans la rue la nuit dernière. Ils sont sortis manifester leur colère face aux délestages du courant électrique. Dans le quartier, ils ont érigé des barricades, brûlé des pneus, empêchant toute circulation sur la route du Niger. 
Pour Ibrahima Lamine Cissé, le seul moyen d’obtenir le courant, c’est de manifester. « Nous avons compris. Tout ce qu’on nous a dit, ils n’ont pas réalisé, hier ont n’a barré la route, le courant est revenu et maintenant, on a compris qu’il faut manifester pour avoir l’électricité », explique le jeune. 
Les jeunes promettent d’occuper les rues jusqu’au retour du courant électrique dans les foyers. Au moment où nous quittions les lieux, les forces de l’ordre commençaient à disperser les manifestants à l’aide du gaz lacrymogène.