Lutte contre la corruption, la criminalité financière et le recouvrement d’avoirs : Mouramany Cissé appelle à resserrer les rangs.Durée de lecture : 1 min

Le 21e programme mondial sur la lutte anticorruption, la criminalité financière et le recouvrement d’avoirs a pris fin ce vendredi à Conakry.

La rencontre a durée cinq jours avec les spécialistes des services de la lutte contre la corruption de huit pays francophones de la sous région Ouest –Africaine. Après d’intenses travaux, les services spécialisés dans la lutte contre la corruption, la criminalité financière et le recouvrement dans les pays francophones de l’Afrique de l’ouest sortent soutenus en techniques et stratégies de lutte contre ce phénomène dans les pays de la CEDEAO.

A cette occasion, l’expert des renseignements criminels du secrétariat général d’Interpol, Kemo Oularé a appelé ses collègues à partager les informations à la base et à conjuguer le même verbe pour endiguer la corruption dans les pays respectifs. Le message semble entendu, les 35 participants dans l’ensemble se sont engagés à faire la restitution des connaissances acquises, une fois dans leurs pays respectifs.

Docteur Elyas, porte parole des participants a sollicité la démultiplication de ces genres de rencontre pour mieux combattre le phénomène de la corruption et le crime financier.

Le ministre conseiller à la présidence de la république chargé de la reforme des services de sécurité a quant à lui, a appelé les participants à resserrer les rangs. Mouramany Cissé a indiqué en outre qu’aujourd’hui, la lutte contre la corruption n’est plus le privilège de l’Etat, ni d’une association, mais plutôt un engagement de toute la société.