Exclusion d’Aboubacar Soumah : l’imam de Fayçal dit ne plus jamais en parlerDurée de lecture : 1 min

Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de la mosquée Fayçal est l’un des médiateurs dans la crise des enseignants qui avait paralysé des jours durant le secteur éducatif. Grâce à lui, principalement, un dénouement a pu être trouvé entre Aboubacar Soumah et les autorités du secteur.

Ce vendredi 12 janvier 2018, joint au téléphone par la rédaction de  guineediversité.com, Elhadj Mamadou Saliou Camara très embarrassé probablement par cette nouvelle sur l’exclusion d’Aboubacar Soumah. Le syndicaliste redouté du gouvernement a été exclu du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

« Pour cette affaire, je ne parle plus. J’ai trop parlé et j’ai beaucoup fait pour le peuple de Guinée. Je jure, je ne parle plus de ça jusqu’à la fin », a insisté le religieux.

Pendant ce temps, Aboubacar Soumah martèle que cette décision de l’USTG avec à sa tête Louis M’Bemba Soumah est nulle et de nul effet. Il affirme que ces syndicalistes (Louis M’Bemba Soumah et Amara Balato Keita) ont été corrompus à hauteur de 45 millions de francs guinéens. Ces derniers quand à eux, parlent de subvention reçue de l’État.

Par ailleurs, le désormais exclut des rangs de l’USTG entend déclencher la grève suspendue au début décembre à la fin de ce mois si les revendications déjà citées dans la plate-forme revendicative ne sont pas respectées.