Rentrée Universitaire : l’UGANC dans un état délabréDurée de lecture : 2 min

A quelques jours de la rentrée universitaire prévue le 16 octobre prochain, certaines institutions d’enseignements supérieurs présentent une image peu appréciable, c’est le cas de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), où plusieurs bâtiments se trouvent dans un état de délabrement.

À l’UGANC , les encadreurs procèdent aux derniers réglages pour un démarrage effectif des cours dès le lundi prochain. Dans des salles, les table-bancs sont en réparation et certains reçoivent des couches de peinture. Et dans la cour on constate la présence de plusieurs nouveaux étudiants dont certains viennent pour rechercher leur salle de classe et d’autres pour des renseignements.

« Je suis venu chercher ma salle pour commencer les cours le lundi, mais jusqu’à présent je ne l’ai pas retrouvé. Donc je pense que ce n’est pas prêt ici, parce que les salles ne sont pas prêtes à accueillir les étudiants et les bâtiments sont fatigués », à déclaré un nouveau bachelier, qui a requis l’anonymat.

En effet, les bâtiments qui abritent les salles de classe de cette université sont vétustes, aucun d’entre eux n’a reçu une couche de peinture cette année, certaines toitures laissent couler l’eau. Mory Kaba, Étudiant en 2ème année, dénonce ce manque d’entretien, « l’image  que présente  Gamal chaque année est déplorable, moi je suis vraiment très gêné que cette université garde toujours une image indésirable. J’appelle l’autorité pour qu’elle puisse réellement  rénover  notre Université ».

De son coté, cet encadreur qui a également requis l’anonymat à indiqué que la première université du pays est également insalubre, des herbes ont envahi certains endroits. « Les classes ne sont pas fermées, c’est accessible même aux chiens et aux fous, il y a trop de boues, l’accès même est très difficile. Pour dire vrai, toutes les dispositions ne sont pas là ».

Toutes nos tentatives pour joindre le recteur de cette université ont été vaines