Insécurité a Conakry : le Parquet général veut traquer bars, restaurants et motels clandestinsDurée de lecture : 1 min

C’est l’ouverture anarchique de ces  lieux de rencontre clandestin qui favoriserait la flambée de l’insécurité dans la capitale guinéenne en tout cas c’est qu’estime Moundjour Cherif procureur général de la République. C’est au cours d’une conférence de presse organisée, ce vendredi 07 Juillet 2017 que, Moundjour Chérif a annoncé des mesures contre la recrudescence des bars, restaurants et des motels qui selon lui est à l’origine du grand banditisme en Guinée.

« Le Parquet général a convoqué une grande réunion où tous les services de sécurité, de la police et de la gendarmerie, tout corps confondus afin de procéder à un recensement de différents motels et bars à Conakry. Car, on ne peut pas ouvrir un bar, un motel ou un restaurant sans l’autorisation ou un acte préalable », déclare le procureur général de la république.

Pourquoi nous allons convoquer cette réunion ? ‘’C’est pour contrôler surtout ces actes qui existent au niveau de ces bars, restaurants et motels avant de les autoriser à ouvrir ces lieux de loisirs. Parce que cela favorise beaucoup la recrudescence du grand banditisme ‘’, a ajouter Moundjour Chérif.