Sidya Touré de l’UFR salut l’interpellation des communicants du RPG et de l’UFDG par le ministère de la justice.Durée de lecture : 2 min

 Ce samedi 14 avril, lors de l’assemblée générale du parti UFR, Sidya Touré a salué les démarches menées par le ministère de la justice et la cellule balai citoyen dans l’interpellation des communicants politiques qui ont tenus des propos incitants à la haine sur les réseaux sociaux.

Par la même occasion, le haut représentant du chef de l’Etat a déploré la conduite de ces communicants issus du RPG et de l’UFDG : « Aujourd’hui, le ministère de la justice a eu a interrogé et même quelque fois interpellé les communicants de certains partis politiques. Ça fait longtemps que nous parlons de ces questions, ça fait longtemps que l’UFR prône la même chose en Guinée à savoir la paix entre tous les guinéens. Nous n’avons pas cessé de prôner aussi que le débat qui est entre nous est un débat du peuple, c’est un débat politique. Mais nous n’avons jamais mis en avant l’appartenance de telle ou telle personne à une communauté ou à un groupe ethnique, l’UFR n’a jamais fait ça.»

Poursuivant ses propos, il a lancé un message aux guinéens en guise de sensibilisation : « Nous devons comprendre dans notre pays que nous gagnons ensemble ou nous perdons tous, parce que le jour où ça va basculer. Il n’y a pas une île à côté ici et on ne peut pas tous aller se caché à Kassa.»

Ensuite, le numéro 1 de l’UFR a félicité les jeunes communicants de son parti qui dit-il, ne se sont pas mêlés à ce débat visant à inciter la population à la haine. Dans la même optique, Sidya Touré n’a pas caché sa satisfaction face aux actions menés par la justice et la cellule ballai citoyen : « aujourd’hui la justice ait intervenu, il y en a même qui vont être interpellé à l’étranger. Donc, je salut cette action du ministère de la justice et du procureur de la république qui à interpellé des gens dans les deux camps. Mais la justice à réagi parce que la société civile à travers le Balai Citoyen que je félicite également, s’est mit en avale, parce que dans un pays il faut une société civile comme ça. Je vais même demander à rencontré leurs responsables la semaine prochaine, pour les féliciter personnellement pour cette action ».