Un autre panafricaniste s’exprime sur le message que voulait passer Kémy Séba à la jeunesse guinéenne.Durée de lecture : 4 min

 Il s’agit de Hery Djehuty coordinateur stratégique de l’ONG ‘’ Urgence Panafricaniste’’ fondée en fin 2015 par l’activiste Kémy Séba. Selon lui, Kemy Séba voulait passer plusieurs messages à la jeunesse estudiantine de Guinée concernant la bonne gouvernance en Afrique.

Guinée diversité est allée à la rencontre de cet autre panafricaniste représentant Kemy Séba après son refoulement en Guinée.

Guinéédiversité : Comment réagissez vous face au refoulement de Kémy Séba à l’aéroport de Conakry ?

Hery Djehuty : On est dans un contexte de guerre, c’est une partie d’échec entre les autorités et le pouvoir. Chacun réagit avec ses propres armes, les autorités sont prisent de panique, elles ne savent pas comment gérer leurs jeunesses, elles ne savent pas comment faire en sorte que la vérité ne puisse pas être révélée au plus grand nombre. Nous, dans ce genre de situation, on est quelque peu habitués, c’est même quelque part ce qui fait notre crédibilité. Si les gens suivent un peu Kémy Séba c’est par ce qu’ils se rendent compte que son propos est véridique, parce qu’ils se rendent compte que le véritable porte parole des aspirations de toute une jeunesse. Par conséquent, il faut prendre cela comme une sorte de légitimation de notre discours. Donc, il faut prendre cela comme un encouragement pour poursuivre cette voie déjà entamée.

Guinéédiversité : Quel est l’objectif de votre visite en Guinée ?

Hery Djehuty : Il était question qu’on vienne en Guinée suite à l’invitation de l’activiste Elie Kamano dans le cadre de la tournée politique que Kémy Séba devait faire au nom de l’ONG Panafricaniste.

Guinéédiversitée : Expliquez nous dans quelle condition vous aviez été empêché ?

Hery Djehuty : Lors qu’un Kémy Séba se déplace dans un pays d’Afrique, il s’agit d’être en contact avec la jeunesse, il s’agit de faire tout un plaidoyer pour la bonne gouvernance, il s’agit d’inciter la jeunesse africaine à se responsabiliser, à prendre en main autant de messages vertueux qui ne vont pas dans les intérêts de nos gouvernants qui sont habituées à prospérer sur la division et la résignation de la jeunesse africaine. Et donc, considérant l’écho du discours de Kémy Séba auprès de la jeunesse, les autorités guinéennes n’ont pas vu d’un bon œil sa venue sur le territoire guinéen.

Guinéédiversité : Quel message voulait-il porté à la jeunesse guinéenne à cette occasion ?

Hery Djehuty : Il s’agissait d’aller rencontrer la jeunesse estudiantine, de répondre des questions qu’il aurait eu a poser sur la façon d’avoir une meilleure gouvernance, de faire en sorte que l’Afrique s’émancipe .Et comment cette jeunesse ne doit plus s’attendre à quelque chose venant des élites politiques qui nous on déçu, qui nous ont trahi.

Guinéédiversité : Pour vous, comment est- ce que cette lutte panafricaine doit-elle se passée ?

Hery Djehuty : Il n’ya pas de grand secret, je pense que l’élément le plus important c’est de participer à l’éveille des consciences. Faire en sorte que les africains puissent avoir accès aux grands enjeux politiques et les jeux stratégiques. Qu’ils puissent également déconstruire ce monde dans lequel nous sommes .Ce monde mondialisme qui plonge l’Afrique dans les ténèbres. Plus les africains seront avisés par certaines thématiques, plus ils seront éveillés et seront à mesure de se mettre en ordre pour que les choses changent.

Guinéédiversité : Un mot sur Elie Kamano ?

Hery Djehuty : Elie Kamano fait partie de cette nouvelle génération d’activistes engagés avec un parcours exceptionnel qui ne provient pas de cette fameuse classe politique .Il fait partie des artistes qui ont un coté intellectuel et qui draine beaucoup de monde autour de la jeunesse .Et dans ce sens, la connexion s’établie naturellement entre lui et Kémy Séba.

Guinéédiversité : Merci beaucoup…

Hery Djehuty : C’est moi qui vous remercie mon frère.