L’honorable Deen Touré réitère la position de l’UFR sur la scène politiqueDurée de lecture : 3 min

Depuis la nomination du secrétaire général de l’UFR, Baidy Aribo au poste de deuxième Vice-gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), des voix se sont levé pour parler d’un rapprochement entre le parti de Sidya Touré et la mouvance présidentielle. 

Au cours de ça dernière sortie médiatique le président du groupe parlementaire alliance républicaine à l’Assemblée nationale et membre du bureau politique de l’UFR, honorable Deen Touré a réitéré la position de son parti sur l’échiquier politique guinéen.

Selon Dr Deen Touré, l’UFR occupe une position centriste toute en optant pour le bien-être de la population guinéenne. Selon lui, la bipolarisation du terrain politique à travers la mouvance envahissante et l’opposition résistante font une crispation du jeu politique. « Il faut bien un centre, il faut bien la place pour des gens qui ne pensent pas comme la mouvance et qui ne pensent pas non plus comme ce que nous appelons aujourd’hui l’opposition républicaine. Il y a des gens qui ont aussi leur façon de voir les choses et leurs idées donc, il faut un centre », a-t-il déclaré.

« Moi, je verrais bien l’UFR et d’autres partis dans ce centre en train de cultiver des idées qui aussi, ont l’objectif de rapprocher les populations, de fédérer les gens et puis, pourquoi ne pas faire un tampon aussi ? Pourquoi ne pas décrisper quand il le faut ? Et quitter les positions extrêmes, c’est pour cela, nous pensons que cela satisfera d’abord le plan fondamental de la loi, parce que c’est le pluralisme politique qui est déclaré en Guinée. C’est de ce fait que nous disons que nous nous inscrivons dans une opposition plurielle », insiste le président du groupe parlementaire Alliance républicaine.

Pour l’honorable Deen Touré, sa formation politique (l’UFR) est la troisième force par le résultat des élections et la première force en matière de leadership pour le pays. « Nous avons un projet de société qui est déjà connu, nous avons aussi au tour de nous, plusieurs Guinéens, comme vous l’avez vu au meeting du 4 novembre dernier, qui pensent comme nous et qui méritent de s’exprimer. Ce n’est pas en toutes circonstances d’apporter des idées différentes des autres, une des preuves que je vous donne, il arrive au parlement que nous votons quelques fois dans le même sens que l’UFDG, quelques fois dans le même sens que le RPG et quelques fois nous votons dans notre sens à nous, on s’abstient. Ces différences arriveront assez souvent et c’est ce qui est intéressant pour notre pays, c’est ce qui est intéressant pour le choix du peuple », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le conseiller spécial de président Sidya Touré a annoncé que le groupe parlementaire Alliance républicaine à l’Assemblée nationale est particulièrement attaché ces jours-ci à la proposition relative à la charte des partis politiques.