« Le Gouvernement ne tolérera jamais la formation d’une milice autodéfense », dixit ministre Mohamed DianéDurée de lecture : 2 min

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel, samedi 28 octobre 2017, le ministre délégué à la Défense, Mohamed Diané a fait une déclaration dans laquelle il a exprimé la position du Gouvernement guinéen vis-à-vis des rumeurs annonçant la formation d’une milice par le Parti au pouvoir.

Face à un parterre de militants et sympathisants, le ministre Mohamed Diané a démenti toute intention du RPG de former une milice en république de Guinée, avant d’accuser certains organes de presse d’être à l’origine de l’amplification de cette information qu’il traite de fausse. 

« Depuis plus de deux semaines, nous voyons sur les réseaux sociaux, dans les journaux, des informations qui n’ont rien à avoir avec l’idéologie et les objectifs de notre parti. Le RPG arc-en-ciel est un parti qui s’est battu pendant plus de 20 ans dans l’opposition (…). Pendant toute la durée du combat que nous avons mené, dans l’opposition nous sommes restés légaliste. Nous avons mobilisé des centaines de milliers de personnes ici, nous avons marché de l’aéroport à Mafanco dans tous les sens, nous n’avons jamais empêché la population de faire ses activités. Nous n’avons jamais formé de milice quand on était dans l’opposition, ce n’est pas aujourd’hui que le RPG va former une milice » a-t-il déclaré.

Le ministre délégué à la défense a également rappelé que les seuls agents autorisés à protéger les populations et leurs biens sont la police et de la gendarmerie. «Le gouvernement du professeur Alpha Condé, n’acceptera jamais et ne tolérera jamais la formation d’une milice d’autodéfense dans notre pays », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, Mohamed Diané a, au nom du Gouvernement et du RPG arc-en-ciel déploré les propos allant dans le sens de la formation d’une milice soit tenu au siège du RPG, avant d’exhorter les militants et sympathisants à plus de sérénité. « J’invite l’ensemble des responsables et les militants du parti a éviter de tenir des propos qui sont contraires à notre idéologie et à notre démocratie. Si de tels propos ont été tenus au niveau de notre assemblée générale, nous le regrettons et nous demandons à l’ensemble des responsables et militants de rester serein et de se battre pour le renforcement de la démocratie et de l’État de droit dans notre pays ».