À quoi va ressembler Kaloum en 2040, le Gouvernement guinéen répondDurée de lecture : 3 min

Le plan de réaménagement de Kaloum et des iles de Loos 2040 a été présenté ce jeudi 12 octobre 2017 à Conakry.

C’est un projet du Gouvernement qui vise à redynamiser le centre administratif de la capitale guinéenne dans la continuité de l’étude « Grand Conakry vision 2040.
» La cérémonie a connu la présence du chef de l’Etat et des partenaires techniques et financiers.
 Il va également repositionner Kaloum en optimisant son front de mer pittoresque et en construisant ou réhabilitant des bâtiments, des infrastructures et le patrimoine existant. Selon l’étude réalisée par le cabinet singapourien Surbana Jurong, trois phases de réalisations sont à retenir pour mettre en œuvre le schéma directeur de réaménagement de Kaloum et des îles de Loos. « Il est composé d’une phase à très court terme, à moyen terme et puis des projets à très long terme. Au compte des projets à court terme, il y aura le réaménagement de l’avenue de la république, la réorganisation des trottoirs, des stationnements et notamment une végétalisation de l’avenue centrale et principale de Kaloum » explique Pierre  Paul Curssol.

Pour transformer Kaloum et les iles de Loos, il faut un plan d’aménagement bien défini. C’est en substance le message du président de la République, présent à cette cérémonie. « Nous voulons faire des voiries à Conakry, mais dans l’état actuel, si on le fait, ce n’est pas intelligent. Il y a des endroits où on peut faire des voiries, et d’autres, ont seulement besoin d’être agrandi. C’est pourquoi le Gouvernement a lancé un programme de logements sociaux afin de pouvoir faire déménager les habitants concernés et procéder à la construction des maisons sociales. Mais après, ils peuvent revenir dans une ville très différente de celle qu’ils ont quittés. Notre objectif est de raccourcir le délai d’exécution des travaux, c’est-à-dire, ramener ce qui est à long et moyen à court terme pour que l’essentiel se fasse avant 2040 », a déclaré le président Alpha Condé. Selon lui, la population sera consultée pour connaître son avis bien avant la mise en place de ce plan de réaménagement.

 « On ne peut pas construire une ville dans l’anarchie, il faut qu’il ait un plan de développement. Dans le plan, nous allons faire en sorte que certains bâtiments historiques soient maintenus. Par exemple, la structure de la gare et le musée national vont rester après avoir été réaménagés. Donc, on va changer ce qui se doit et garder ce qui représente l’histoire de Kaloum. Mais, nous allons attendre l’avis de la population guinéenne. Elle sera consultée durant deux semaines d’exposition en vue de recueillir leurs remarques sur ce projet », ajoute Alpha Condé.

Le schéma directeur entre maintenant en phase de concertation avec la population et les partenaires. Il s’agit de recueillir les commentaires de toutes les parties prenantes et d’assurer l’adhésion dune importante frange de la population.