Conakry: la population encore victime des violences des forces de sécuritésDurée de lecture : 1 min

Malgré de multiples efforts consentis par l’Etat pour l’amélioration des capacités des agents de force de l’ordre et de sécurité sur le terrain, ces derniers continuent de causer du tort aux pauvres citoyens de la Guinée en général, mais surtout dans la capitale Conakry.

 

En effets, des habitants de la zone trouvant derrière l’hôtel Riviera Royal dans la commune de Kaloum ont passé la nuit sous la belle étoile dans la nuit de ce mercredi 19 juillet 2017.

 

Selon nos sources, deux groupes de gendarme à la recherche des bandits auraient mis à plat le domicile de certains citoyens qui dormaient aux environ de minuit. Ces agents de forces de l’ordre auraient utilisé des gaz lacrymogènes contre les habitants.

 

Des habitants trouvés sur place déclarent avoir perdu des biens. « Nous étions en plein sommeille  quand nous avons entendu des bruits. A notre fort étonnement, nous avons constaté que ces des gendarmes qui rentrent dans les maisons des gens. Ils ont volé de l’argent et d’autres biens précieux », explique une victime