CENI : le juriste Mamady 3 Kaba a prêté serment à la cour constitutionnelleDurée de lecture : 2 min

Vivement critiqué après sa nomination à la Commission Électorale Nationale Indépendante, le très controversée commissaire a prêté serment ce vendredi 22 mai, à la cour constitutionnelle à Conakry.

A rappeler qu’il a été nommé à la CENI le 14 mai dernier, pour remplacer le défunt commissaire Me Salif Kébé. A après la cérémonie de prestation de serment, le nouveau commissaire a rendu un hommage au défunt président de la CENI. Très contesté par la classe politique guinéenne, il a tout de me rassurer la société civile guinéenne sur la mission qui l’attend.

 « Maitre Salif Kébé que Dieu lui pardonne, a été un homme humble, un homme Républicain qui s’est mis au service de sa nation. Et je voudrais encore une fois lui rendre hommage et lui dire que les services qu’il a tant rendus à sa nation ne seront pas vain(…) au même moment e voudrait rassurer toute la société civile guinéenne que la confiance qui m’a été placé, je put donc les garantir que cette confiance sera méritée. Toute mon énergie, tous les engagements et les tous efforts seront fournis pour que cette haute confiance, cette lourde responsabilité qui vient d’être encore une fois renouvelé en prêtant serment, ces responsabilités seront assumées. Je voudrais donc les remercier pour ce choix porté en ma modeste personne », a-t-il souligné.

Sur la question d’en savoir beaucoup plus sur la requête faite par le Barreau de Guinée à la cour suprême, qui contesterait sa nomination et qui solliciterait l’annulation de sa nomination à la Commission Électorale Nationale Indépendante en tant que commissaire, il dira ceci : « je ne saurai faire un commentaire sur cette affaire, parce que j’estime qu’elle ne me concerne pas ».