Ramadan 2019 : l’Union pour la défense des droits des consommateurs demande la certification des produits alimentairesDurée de lecture : 2 min

Le mois de Ramadan approche à grand pas et durant un mois les fidèles musulmans de Guinée et du monde vont s’acquitter de ce pilier très important de l’islam. Mais comme souvent à l’approche ou pendant cette période, on enregistre  une augmentation des prix des denrées de première nécessité qui sont le sucre, l’huile le riz etc. D’où la crainte de l’Union pour la défense des Droits des consommateurs de Guinée. 

Bany Sidibé le président de cette Union dit constater déjà à cette approche que les prix de certaines denrées ont progressivement augmentée.

Rencontré par notre rédaction ce mercredi 24 avril, il regrette ce fait: « Le riz, le sucre, la farine ont un peu changé de prix, c’est une occasion pour nous d’en appeler surtout le ministère du Commerce de tout mettre en œuvre pour  réglementer les prix.  Nous allons profiter de cette période pour créer tous les lobbys et demander au ministre du commerce d’aller vers la publication des prix et biens et services de notre pays », souhaite t-il, avant de demander la publication des noms des produits détaxés ou bénéficiant d’exonération. Au delà des prix, il exige également la bonne qualité des produits.

« Souvent au mois de Ramadan on assiste à de multitudes de produits de toute sorte, il faut qu’on passe à la certification de tous ces produits dans les jours qui viennent. On ne peut pas autoriser n’importe quel produit sur le marché guinéen, il faut que le ministre du Commerce mette fin à cela. Et quand aux consommateurs, nous leurs demandons d’être très vigilants et tout mettre en œuvre pour vérifier surtout les produits qu’ils doivent acheter les jours à venir», prévient le Président de l’Union pour la Défense des Droit des Consommateurs de Guinée.

Moussa Moïse KEITA