Culture/ « Ma direction se porte bien, … Il y a pas de difficultés insurmontables… » dixit Sayon BambaDurée de lecture : 2 min

La directrice de l’Agence Guinéenne de spectacles a, lors d’un entretien récent, tenu à élucider l’opinion nationale sur la situation de son service de sa prise de fonctions à nos jours. Pour Sayon Bamba, il n’y a pas de difficultés insurmontables.

« Ma direction se porte bien ça va, avec les réformes qu’on a entamé en 2017 suite à notre arrivée ici, mon adjoint et moi. Jusqu’à maintenant on continue à améliorer et a proposé des nouvelles pistes en matière de spectacle vivant en Guinée. On essaye de s’inspirer de ce qui se passe chez les autres, mais aussi de ne pas oublier les réalités guinéennes. Parce qu’il ne faut pas faire du copier coller, chaque pays à sa spécificité son cas particulier. Donc la Guinée est très différente sur plein d’aspect, donc nous sommes obligés aussi d’en tenir compte et de faire des propositions qui tiennent compte de la situation géopolitique de la Guinée en matière de spectacle vivant », à indiqué Sayon Bamba directrice de l’Agence Guinéenne de spectacle.

Sur la question des difficultés auxquelles son service est confronté, elle dira ceci, « des difficultés, il y en a toujours, qui dit reforme, dit difficulté. Certains nombres de personnes n’adhèrent pas forcément à la nouvelle démarche ou à la nouvelle politique, ce n’est pas des difficultés qui sont insurmontables. Je n’ai pas rencontré des difficultés qui nous empêche d’évoluer ou de réaliser des projets ».

En ce qui concerne l’année 2019, la directrice de l’AGS envisage des perspectives pour hisser le spectacle guinée au plus haut niveau. Elle est au micro de Nostalgie Guinée.

« partant de 2018, ou le constat révèle que nous avions assisté au concert dont la viabilité financière est assez variable, cela nous a poussé à réfléchir à comment faire pour que les organisateurs puissent garantir un minimum d’achats de tickets et un minimum de promotions autour des artistes qui vont sortir. Ce qui nous amenait à développer un projet qu’on avait déjà en couveuse en 2017 et qu’on a réveillé en 2018. Nous allons enfin pouvoir exécuter en 2019, c’est les spectatoriums. L’idée des spectatoriums c’est de valoriser le spectacle de proximité, faire de la promotion pour des artistes qui ne sont pas connus et qui sont en phase de sortir dans la grande salle di palais du peuple ou n’importe quelle grande salle », évoque-t-elle.