Bientôt la première édition du salon international de l’agriculture, de la pêche et des ressources animales de GuinéeDurée de lecture : 2 min

Le centre international Guinéen des expositions (CIGEX) a procédé ce mercredi, à la présentation de la première édition du salon international de l’agriculture, de la pêche et des ressources animales de Guinée.
Ce salon va se dérouler du 12 au 16 juin 2019 prochain sous la thématique “la transformation de l’agriculture de subsistance en agro-industries, enjeux et défis “.
De nos jours la Guinée possède 6,2 millions d’hectares cultivables avec seulement 25% exploité et moins de 10% cultivés annuellement selon l’agence nationale des statistiques agricoles. Vu toutes ces potentialités, les organisateurs de ce salon entendent faire la promotion des secteurs porteurs de croissance économique.

Malick Kolié directeur général du centre international Guinéen des expositions affirme : « L’idée de mettre en place une plateforme dédiée aux professionnelles du secteur agricole, vient du fait que nous avons pour cœur d’activité la promotion du secteur économique. Donc tous les secteurs porteurs de croissance économique sont dans notre plan d’action dont l’agriculture. Donc c’est pourquoi nous voulons mettre un accent particulier sur le secteur, afin de créer un marché parallèle avec l’international ».
Cette première édition du SIAPRAG sera un espace de rencontres, d’exposition, de mise en relation et de négociation. Mohamed Lamine Touré représentant de madame la ministre de l’agriculture, évoque les priorités de ce projet.
« La priorité c’est surtout la valorisation, échangé avec les partenaires pour mieux valoriser et présenter nos produits et surtout pour la transformation de nos produits. Nous avons besoin des unités de conservation, nous avons besoin des unités de transformation. Nous avons encore besoin des expériences sur l’emballage et tous qu’il y a comme production», a-t-il indiqué.
Sur la même perspective, Anne Djenaba Keita, directrice générale par intérim de l’agence de promotion des investissements privés, l’organisation de ce salon est une opportunité pour des investisseurs.
«…le secteur agricole étant le secteur porteur de croissance, porteur de création d’entreprise, de création de richesse est un secteur qui doit être accompagné afin de pouvoir le rendre commercial », a-t-elle martelé.
A signaler que, l’enjeu majeur de ce projet est de créer des opportunités de partenariat pour accroître la production vivrière et dynamiser les revenus des cultures et d’exposition.