Santé sexuelle/ une série télévisée vient d’être mise a la disposition de la RTG pour sensibiliser les adolescentsDurée de lecture : 2 min

 ‘’C’est la vie ” c’est le nom de la série télévisée qui a été présenté ce mardi 13 novembre dans la salle de Canal Olympia à Conakry. Cette série se fixe pour objectif de véhiculer des messages clés sur la santé maternelle et infantile, cette première saison comporte 62 épisodes de 26 minutes qui seront diffusés sur la télévision nationale.

 « Le programme c’est la vie s’inscrit dans la continuité des travaux initiés avec les fonds Français MUSKOKA en partenariat avec quatre agences des Nations unies à savoir l’UNFPA, l’UNICEF, OMS, UNIFA. Ce financement de la France a pour objectif de réduire la mortalité maternelle néonatale, infantile et juvénile à travers notamment le renforcement des systèmes de santé des dix pays de l’Afrique Francophone et du centre dont la Guinée. De nos jours la question de la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes se pose avec acquit&é dans le pays (…) », affirme Dr Dounga Diallo et le représentant pays de l’UNFPA en Guinée.

Selon les organisateurs, la diffusion de cette série à la télévision nationale vise à sensibiliser les jeunes et adolescents sur la santé sexuelle et les adultes pour réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile. C’est pourquoi le ministre Mouctar Diallo a laissé entendre, « le contenu éducatif n’est plus à démontrer au regard de la pertinence des thématiques traitées à travers les différents épisodes qui composent… Et une série qui est en conformité avec les valeurs et coutumes africaines ».

Loin, il a rappelé les problèmes liés à la santé maternels et infantiles en Guinée, avant de rassurer les Guinéens quant à la prise en compte de la santé mortalité maternelle et infantile. « La problématique de la santé des adolescents et jeunes constitue de nos jours une préoccupation majeure des États et des gouvernements africains. Cela se justifie par le fait que malgré les multiples efforts consentis par les États et leurs partenaires en termes d’information, d’éducation et des services, bon nombre d’adolescents et des jeunes restent encore confrontés aux problèmes de santé. Ces problèmes ont pour noms : les grossesses non désirées, les mariages forcés et où précoces, les infections sexuellement transmissibles y compris le VIH/Sida, la consommation abusive du tabac, de l’alcool et autres stupéfient, les violences basées sur le genre y compris l’excision ».

La réalisation cette série a été facilitée grâce au soutien financier du fond des nations unies pour la population (UNFPA), le fonds français par le biais de MUSKOKA et l’UCICEF.