Cinéma/ levé du rideau sur Conakry film festivalDurée de lecture : 2 min

La première édition de Conakry film festival a été lancée ce mercredi à Conakry. C’est une initiative de L’Association Guinéenne des Critiques de Cinéma. Ce rendez-vous du 7eme art regroupera du 10 au 15 octobre prochaine plusieurs panelistes autour du thème « le cinéma et sa Critique ». L’objectif  de cette rencontre des Hommes du cinéma est l’épanouissement du cinéma guinéen. Les organisateurs  ambitionnent à travers ce festival hissé plus haut le cinéma guinéen.

« C’est notre façon à nous de pousser le cinéma à un niveau aujourd’hui qui peut dépasser celui des pays qui sont cités comme des pays exemplaires du cinéma africain. Donc voilà un des objectifs, et permettre également l’échange entre les professionnelles du cinéma, les devancés du cinéma africains, guinéens avec les jeunes de l’ISAAG,» souligne Fatou Sagnane présidente de l’association guinéenne des critiques de cinéma.
Pour la présidente de  cette association faire la part des choses sur la critique du cinéma est une façon d’élucider aux uns et aux autres sur les critiques cinématographiques.

«  Faire les critiques du cinéma, c’est d’abord parler des films faits par des réalisateurs. C’est de donner la chance aux critiques proprement dit de suivre un film avec un regard autre qu’un cinéphile ordinaire,» indique –t- elle.

Conakry film festival  c’est aussi permettre aux cinéastes guinéens d’enter en contact avec d’autres cinéastes des pays voisins, à travers des panels animés par des professionnels.

« Il y’aura des réalisateurs qui vont animés certains panels ici, ainsi que l’adjoint du festival axée sur l’importance du cinéma en Guinée et dans notre vie quotidienne de tout les jours. Il y’aura aussi un panel qui sera aussi animé par une critique  célèbre du Sénégal, dont  madame Fatou Kiné Sene qui est invitée. Il y’aura également un panel pour les photographes, » a-t-elle ajouté.

La tenue de ce festival dans la capitale guinéenne permet de renforcer les capacités de nos cinéastes afin de compétir à l’international et de relancé le débat sur le secteur cinématographique en Guinée.