Fatoumata Diariou Bah élue miss « grand Sumu international » de OuagadougouDurée de lecture : 3 min

Fatoumata Diariou Bah, 1ère dauphine de miss Guinée 2017, est celle qui a représenté la Guinée à la 3ème édition du « Grand Sumu International de Ouagadougou », une compétition qui  à connue la participation de 14 pays africains dont le Niger qui a remporté l’année passé.

Pour cette année, c’est le drapeau guinéen qui s’est hissé plus haut. La guinéenne Fatoumata Diariou Bah  a réussit à s’imposer devant plusieurs belles dames venues d’autres pays africains. Elle a ainsi raflé le 1er prix de cette édition le 1er janvier à Ouagadougou. Pour ce qui est de son accompagnement et sa participation, elle explique : « j’étais accompagné par la RTG. Je n’ai reçu aucun soutien de l’Etat, le billet d’avion  a été payé par le comité d’organisation du  grand Sumu de Ouagadougou, et  tout les autres charges étaient assurées par moi même.»

Cependant, l’actuelle miss du grand Sumu parle d’un soutien moral de la part de la présidente du COMIGUI, structure organisatrice de Miss-Guinée : « Johanna Barry m’a prodigué des conseils, ainsi que les autres membres du comité. L’actuelle miss Guinée m’appelait de temps à autre et même la deuxième dauphine pour remonter mon moral.

Mais comment le choix est tombé sur Fatoumata Diariou Bah pour représenter le pays à cette compétition ? La lauréate répond :

« J’ai reçu le coup de fil de la présidente du comité Miss -Guinée, en me disant qu’on a une urgence tout en me demandant si j’étais prête  moralement et physiquement à participer à une compétition internationale .Alors, j’ai hésité un moment et je lui ai répondu ‘’oui suis prête’’. Du coup suis allé acheter la tenue traditionnelle et  celle  de soirée comme  demandé par les organisateurs du Grand Sumu international.»

Pour rappelle, le comité d’organisation de miss Guinée a été suspendu par les autorités en charge de la culture lors de la dernière édition de miss Guinée en 2017.Depuis, ce comité traine les pas dans la boue. Pour cela, la miss Fatoumata Diariou lance un appel à l’autorité : « Je demande à l’autorité guinéenne de lever cette suspension, afin que la structure  reprenne  ces activités pour venir en aide aux miss.»

Pendant ce temps, les cadres en charge  de la culture continuent de  faire le m’a-tu  vu avec les prix obtenus par les artistes guinéens à l’étranger.

Depuis son arrivée au pays, Fatoumata Diariou Bah qui a reçu le 1er prix du grand Sumu international est laissé pour compte. Elle déplore l’indifférence des autorités du ministère de la culture.

« Je n’ai jamais été reçu par le ministère de la culture et par quelconque personnalité du pays. Aucun message de  félicitation et d’encouragement ne m’a été adressé. Mais malgré tout, retenez tout simplement que ce prix appartient à toute la Guinée et c’est un grand honneur pour le pays. »