Retour du tournoi inter-communal de la lutte associéeDurée de lecture : 1 min

Dans peu de temps, il y aura un tournoi inter-communal de lutte dans la capitale Conakry. Il opposera plusieurs lutteurs venus des différentes garnisons, mais aussi des clubs. En plus de ces compétitions, des pratiquants de cette discipline seront à des tournois continentaux à partir de la fin du mois de janvier.

Une nouvelle année commence pour les lutteurs guinéens. Après une saison 2017 réussie avec une médaille d’argent décrochée aux 11e jeu de la francophonie d’Abidjan, les sportifs se préparent pour de nouvelles compétitions.

« Nous avons écrit une lettre au directeur national des sports. Il nous a promis de s’investir personnellement pour la relance de nos compétitions. En plus du tournoi inter-communal, nous organisons le tournoi inter-garnison » relève Mamadou Bobo Sow, secrétaire général adjoint de la fédération guinéenne de lutte associée.

Absents de plusieurs compétitions l’an passé pour faute de moyens et par manque de structures, ce n’est que fin décembre 2017 que le comité exécutif a été renouvelé à l’issue du congrès électif.

En plus de ces compétitions, le siège de la fédération guinéenne de lutte associée va faire peau neuve. Les responsables projettent également d’offrir des bourses de formation à quelques-uns de leurs sportifs pour les pays maghrébins. À ce jour, cette discipline comptabilise une trentaine d’équipes regroupant plus d’une centaine de licenciés repartis sur l’ensemble du territoire.