Kindia : régularisation du secteur moto taxisDurée de lecture : 1 min

Les autorités de Kindia passent à la vitesse supérieure pour régulariser le secteur moto taxis. Elles viennent d’entamer les opérations d’enregistrement pour l’obtention de gilets et autres pièces pouvant permettre à un conducteur de moto-taxi de circuler dans la commune urbaine de Kindia. Cette décision vise à identifier et assurer la sécurité du conducteur de moto-taxi.

L’État autorise l’exercice de ce métier qui est nouveau en Guinée. Mais pour exercer ce métier, « il faut respecter le règlement qui passe notamment par bien s’identifier, il faut il qu’on sache est-ce qu’il a l’âge requis pour conduire, il doit avoir un gilet rétro-réfléchissant, il faut également avoir la vignette et être assuré », a déclaré Abdoulaye Bah, président de la délégation spéciale de Kindia.

Depuis le début de moto taxis à Kindia en 2004, les conducteurs travaillaient dans l’anarchie. Aujourd’hui, ce secteur se régularise. 700 gilets ont été vendus depuis le début des opérations d’enregistrement de motos taxis.