Journée d’échange à l’UFR : les défis socio-économiques de la Guinée au centre des débatsDurée de lecture : 3 min

Le leadership, le renouveau de l’État, l’éducation, le dividende démographique et l’agriculture sont l’ensemble des thématiques débattus, au cours de la journée portes ouvertes organisée, jeudi 02 novembre par l’ Union des Forces Républicaines (UFR) à son siège nationale à Matam. 

Cette journée d’échange et d’information s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 20e anniversaire du parti.
En plus de la présence de plusieurs acteurs politiques dont entre autres Fodé Oussou Fofana de l’UFDG, Bah OuryFaya Millimono du BLMamady Diawara du PTS, les débats ont été animés par l’ancien DG de la CBGKémoko Touré, l’ancien ministre de la Justice, Pr Maurice Zogbelemou Togba, l’ex-ministre de l’Économie et des Finances Dr Ousmane Kaba, Dr Makalé Traoré ancien ministre de la Fonction publique et Boubacar Barry, ex-ministre de la pêche et de l’Élevage.

Le numéro un de l’Union des Forces Républicaines se dit satisfait du déroulement de cette journée portes ouvertes : « C’était dans une perspective de choisir des thèmes avec d’éminents spécialistes. Ces intervenants d’ailleurs n’ayant été choisis que sur des critères de compétentes et d’intégrité. Donc, c’est dans cet objectif que nous nous retrouvons pour discuter ici. Nous avons contribué à cela et les thèmes essentiels ont été abordés, notamment la bonne gouvernance sans laquelle les meilleurs politiques de développement sont voués à l’échec », a-t-il déclaré.

Pour Sidya Touré, « le développement du secteur de l’agriculture, la bonne gestion, l’éducation, le problème du renouveau de l’État qui, est un problème essentiel, parce qu’il s’agit de restructurer la clé de voute de ce qui va constituer de notre maison commune pour aller de l’avant. Tout ceci est conçu correctement, nous devons avoir une meilleure accessibilité aux infrastructures sociales de base, puisque les infrastructures sociales de base font partie, pour moi, des droits inaliénables des citoyens, qui pourrais se définir comme l’essentiel du développement humain ».

Et d’ajouter : « Nous sommes convaincus que nous pourrons remporter ce grand combat du développement, si nous pratiquons ce que je viens de dire, mais ceci, avec un leadership affirmé. Le leadership est essentiel pour rassembler au tour d’un idéal et donner le ton. Il nécessite une connaissance des enjeux et une rigueur de la définition et l’exécution des programmes de politique ».

Le haut représentant du président de la République soutient que des rencontres comme celle-là sont nécessaires pour le développement de la Guinée. « J’estime honnêtement que nous avons besoin des choses comme ça, chacun de nous peut se servir des résultats de ces discussions pour l’intégrer dans son programme, pour le bien commun des populations guinéennes, c’est la seule chose qui nous rassemble tous », a-t-il fait savoir.

À noter qu’un grand meeting du parti Union des Forces Républicaines est prévu, au palais du peuple le 4 novembre prochain.