Guinée : une forte alliance politique pointe à l’horizon Durée de lecture : 2 min

Dans le cadre de la mise en place d’une plate-forme politique, une réunion préparatoire s’est ténue, lundi 30 octobre entre une quinzaine de partis politiques, au siège du PUP à Dixinn. Parmi les structures présentées à cette rencontre, on peut entre autres citer l’UFR de Sidya Touré, le PEDN de Lansana KouyatéPUP de Fodé Bangoura, la NGR d’Ibrahim Abe Sylla, le PADES d’Ousmane KabaFIDEL de Mohamed Lamine KabaPDE d’Aboubacar Soumah.

Après plus d’une heure de concertation ces leaders politiques, Aboubacar Soumah du Parti pour la Démocratie et l’Équilibre (PDE) a, au nom de ses paires expliqué que « c’est une initiative prise par le parti FIDEL (la Force des Intègres pour la Démocratie et la Liberté) et le Parti pour la Démocratie et l’Équilibre (PDE) que j’ai l’honneur de présider. J’avoue qu’après le constat sur le terrain politique, nous constatons une sorte de bipolarisation politique dans l’espace politique. Nous pensons qu’il est important pour des Guinéens que nous sommes de mettre les formations politiques ensemble pour qu’on se connaisse dans nos niveaux, qu’on accepte, qu’on se connaisse dans nos faiblesses, dans nos qualités respectives pour qu’une fois au pouvoir, qu’on soit capable de gérer la différence et de faire en sorte que le pays sorte de ces suspicions, ces hésitations, ces manques de confiance et autres », a fait entendre le député.

Selon l’ancien maire de la commune de Dixinn, cette réunion n’est qu’une prise de contact. « Une réunion préparatoire, pour qu’on s’entende sur une plate-forme, dont le contenu sera connu après les séances suivies. C’est une alliance qui est plus forte que la préparation des élections communales. Nous voulons faire en sorte que les Guinéens se retrouvent, qu’ils essaient de conquérir ensemble le pouvoir, non seulement maintenant pour les élections locales, les élections législatives jusqu’ aux présidentielles dans la mesure du possible, qu’autant cette alliance qui sera mise en place il y aura qu’un seul candidat », a-t-il précisé.

Aboubacar Soumah a par ailleurs indiqué que parmi les partis politiques invités à cette rencontre, seuls le bloc Libéral (BL) de Dr Faya Millimono et la GECI (Génération Citoyenne) de Fodé Mohamed Soumah n’ont pas répondu à l’appel pour des raisons qui leur sont propres.