Le Comité National pour le Rassemblement et du Développement a tenu un point de presse ce samedi 18 septembre 2021. Il était question pour le porte-parole du CNRD Colonel Amara Camara de faire le compte rendu de la Mission des chefs d’État de la CEDEAO.

A l’entame de ces propos Colonel Amara Camara est devenu sur les décisions prises par la CEDEAO à l’encontre des membres du CNRD, il dira « depuis la semaine dernière un communiqué passé et la semaine les concertations ont débuté. Elles se poursuivront jusqu’à la semaine prochaine et au même moment la CEDEAO à laquelle la Guinée appartient à conformément à ses protocoles décidés des mesures suivantes, 1-la suspension de la Guinée a cette instance, également à décider de l’envoi d’une mission de haut niveau pour renouveler les contacts avec le CNRD.

Par la suite il s’est tenu à Accra le 16 septembre la réunion des chefs d’État et des gouvernements sur la situation du mali et la Guinée, au cours de cette rencontre il a été pris d’autres décisions dont entre autres la libération immédiate et sans condition de l’ancien président, le retour rapide à l’ordre constitutionnel et l’organisation des élections dans un délai de six mois. Le gel des avoirs de tous les membres du CNRD, l’interdiction de voyage pour tous les membres du CNRD et les membres de leurs familles », a-t-il rappelé avant faire part de la réponse du CNRD sur les mesures prises par la CEDEAO.

« Cet ainsi qu’hier nous avons reçu leurs excellences Nana Akufo Ado président du Ghana et président en exercice de la conférence des chefs d’État et Alhassane Ouattara président de la Côte d’Ivoire pour nous signifier de vive voix ces mesures il a eu des échanges très franc entre la délégation de la CEDEAO et le président Mamady Doumbouyah . Sur le premier point notamment la libération immédiate et sans condition de l’ancien président, la délégation a pu rencontrer l’ancien président et a remercié le président Doumbouyah pour cette facilité. Il est aussi pour toutes les parties que l’ancien président demeure en Guinée et au lieu de choix du CNRD, toutes les mesures seront prises pour le respect de son intégrité physique et morale. Pour le deuxième point concernant le retour de l’ordre constitutionnel et l’organisation des élections dans un délai de six mois, il a été rappelé par le président de la République à ses hôtes, qu’il était important que la CEDEAO écoute les aspirations du peuple de Guinée.

Il a insisté de faire attention de ne pas commettre les mêmes erreurs du passé . Sur le troisième et le quatrième point concernant le gel des avoirs et les interdictions de voyages, le président a répondu que nous CNRD nous sommes des soldats et que la mission pour nous c’est la Guinée. (…) ».