Le secrétaire général à la présidence chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, Moussa Tiégboro Camara entend mettre fin à la prolifération des bouillons non certifiés dans le pays.

Cette décision fait suite à un constat fait sur le terrain concernant les catégories de Maggie qui inondent le marché guinéen : « la prolifération des bouillons sur le marché Guinéen devient inquiétante. Il y’a 90 marques de cube Maggi sur nos marchés, nous les avons identifiés et nous avons les échantillons de chacune de ces marques. »

Face à cette situation, le colonel Tiégboro parle d’une pagaille totale dans les marchés de la place. Chose qu’il juge inadmissible. « Il est temps de mettre fin à cette pagaille. Je ne peux pas comprendre que nos marchés soient envahis par ces cubes Maggie fabriqués de toutes pièces, sans documents et venus de n’importe quelle origine. Mais comme nous sommes dans un État de droit, j’ai écris à la douane et j’ai demandé au ministère du commerce qu’on me donne une liste exhaustive de tous ceux qui ont l’autorisation d’importer ces produits en République de Guinée. »

Dans certains pays de la sous région, notamment au Sénégal et en Côte d’ivoire, il n’y a pas plus de cinq (5) importateurs de cube Maggie dit-il. C’est pourquoi, Colonel Tiégboro invite tous les Guinéens à collaborer pour mettre un terme à ce fléau.