‘’L e professionnalisme en audiovisuel ‘’ c’est le titre de l’ouvrage de Ahmed Ibrahima Barry journaliste à la retraite. L’auteur de ce livre relate les méthodes de travail de la presse.

Il met aussi en garde le public face aux dérives d’une société où l’information est abondante et parfois mal contrôlée. Ce vendredi 16 avril 2021, l’auteur de cette œuvre littéraire a accordé une interview à notre rédaction.

C’est une œuvre littéraire de 114 pages, composé de neuf chapitres dont entre autres la radiodiffusion et ses caractéristiques, les émissions interactives, l’animation à la radio, les genres journalistiques, pour ne citer que ceux-ci.

L’auteur de cet ouvrage affirme que ce livre va permettre à la nouvelle génération d’éviter les dérives dans la profession. Ahmed Ibrahima Barry journaliste de la RTG à la retraite, parle du contenu de son œuvre.

« Il y a beaucoup de journaliste qui ignore les lois et les règlements qui balisent notre métier. Si bien que dans la pratique il y a des choses qu’ils ne respectent pas, soit par ignorance, par refus ou par négligence. Maintenant lorsque vous avez l’intention de faire un journalisme de qualité, vous devriez maitriser les lois là. Mais en plus de çà, dans ce livre j’ai mis des éléments fondamentaux qui sont nécessaires pour toute personne désireuse de faire un journalisme professionnel (…) ».

Le concepteur de cet essai ‘’ le professionnalisme en audiovisuel ‘’ a élucidé les lois et les règles de déontologie dans son manuscrit. Vérifié les informations avant la diffusion, avoir une connaissance sur les outils.

« Notre métier c’est de poser des questions aux personnes ressource, de recueillir une information la traiter et la diffuser à l’intention du grand nombre. Si vous ne connaissez pas comment conduire des interviews, vous allez rater des informations quand vous rencontrez votre personne-ressource. Si vous ne savez pas comment on fait un débat vous allez rater ou passé à côté de ce qu’il faut faire. Lorsqu’on vous parle de déontologie, il faut connaitre c’est quoi là dans, parce que l’article 1 de tous les codes de déontologie que nous avons eu l’occasion de voir, le premier article c’est sur la véracité des faits(…) », précise-t-il.

Pour ce qui de la floraison des médias dans le pays, avec cette nouvelle génération de journalistes, le doyen Ahmed Ibrahima Barry apporte son constat sur le fonctionnement de certaines entreprises de médias.

« La jeunesse c’est-à-dire elle a envie de beaucoup de faire, elle a envie de faire plus que les anciens. Quand vous prenez une radio qui travaille 24H/24H, pour avoir été chef des programmes pendant sept ans avant de monter au cabinet, je sais ce que ça coute comme travaille, comme effort, lorsque vous êtes à la tête d’un organe si vous ne savez pas comment faire, vous allez passer des choses et rater l’information, ou bien vous passer des rumeurs. Et des rumeurs déclenchent souvent des problèmes. Parfois c’est de l’incompréhension que partent les conflits », explique-t-il.

Pour l’auteur, son ouvrage va permettre aux professionnels de médias de se perfectionner et de parfaire leur efficacité grâce aux thèmes élaborés dans le manuscrit. Le professionnalisme en audiovisuel est un essai publié par les Éditions Publibook en 2020.