La dégradation très poussée de l'environnement, la coupe abusive du bois, l'utilisation des produits toxiques par certains industriels  miniers et autres facteurs dégradant de l'environnement sont entre autres mobiles qui motivent la retouche de ce code forestier.

devenu caduque aujourd'hui aux yeux de certains spécialistes, le code forestier élaboré en 1989,révisé en 1999 doit être adapté aux nouvelles réalités du fonctionnement des forets, ce qui explique la détermination des autorités guinéennes à revoir le code en question.

Désormais élaboré, le nouveau code comprend 64 articles qui vont s'ajouter à ceux existant depuis plus de 20 ans .Des textes de lois qui serviront de bréviaires au ministère de l'environnement et des eaux et forets a indiqué le président de la commission de l'environnement de l'Assemblée Nationale, Honorable Sékou Benna Camara.

Selon toujours ce député, l'Etat doit si les nouvelles mesures qui figurent dans ce code sont adoptées appliqué la loi pour que les populations dans les zones minières et celles de la forêt bénéficient des bien faits de ces réalités environnementales.

Si le nouveau code forestier est adopté et appliqué sur le terrain, les contrevenants à cette loi pourraient être sanctionnés au paiement d'une amende allant de 5 à 10 milliards de francs guinéens.

Le nouveau code forestier est donc programmé en plénière lundi 24 Avril prochain pour examen et adoption par l'ensemble des élus du peuple.

Autour du vote de ce nouveau code, le président de la commission de l'environnement exhorte ses collègues députés à adopter le code forestier 2017.

 

Saint Lazare BANGOURA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici