Fête de l’aïd El Fitr : le président Alpha Condé salue le courage du personnel soignantDurée de lecture : 4 min

Le chef de l’Etat Alpha Condé s’est adressé à la Nation ce samedi 23 mai, à l’occasion de le Fête de l’Aid El Fitr, qui est célébrée ce dimanche dans le plus grand silence à cause de la pandémie de Covid-19. Dans son discours, professeur Alpha Condé a salué la détermination du personnel soignant de la maladie qui paralyse tous les secteurs dans le monde entier.

Les fidèles musulmans de Guinée à l’instar des fidèles du monde ont célébrés ce dimanche la fête de l’Aid El Fitr. Après une traversée d’un mois de pénitence dans cette période de Crise sanitaire qui frappe le monde avec toutes les restrictions, les musulmans vont devoir accomplir la prière de Salat Al’AID à la maison.  En ces instants critiques de l’histoire de l’humanité et de nombreux défis pour notre pays, nous célébrons l’Aïd El Fitr ou Fête de la Korité qui marque la fin du mois du Jeûne du Ramadan.

« Cette année, malheureusement, la terrible pandémie de la COVID-19, nous a imposé à chacun et à tous des restrictions dans la pratique de notre foi et ne permet pas les réjouissances habituelles pendant la fête. Mais notre foi, un acte intime, demeure et n’en est que plus forte.

A tout le peuple de Guinée, ainsi qu’à tous les peuples de la Oumma islamique j’adresse mes vœux chaleureux de bonne fête.

Je rends grâce à Dieu de nous avoir donné la force ainsi que la santé de nous acquitter de l’un des Cinq piliers de l’Islam. Nous implorons sa grâce et sa miséricorde pour tous nos défunts, nous le sollicitons pour secourir le monde bouleversé par la COVID-19 qui tourmente tous les peuples du monde.

Et en même temps solliciter sa miséricorde à l’égard des défunts de Covid-19 ; sa main protectrice en faveur des malades de la pandémie », souligne Alpha Condé.

Dans son adresse à la Nation à la veille de la fete de l’Aid El Fitr en cette période de crise sanitaire très critique que traverse le pays, le chef de l’Etat Alpha Condé a salué la bravoure du personnel soignant. « C’est aussi une occasion, pour moi, de saluer le courage du personnel soignant qui, médecins, infirmiers, urgentistes, aides-soignants, ambulanciers, dans l’anonymat et dans la dévotion, se battent tous les jours, avec nous et souvent à notre place, contre la pandémie. Ce personnel soignant fait preuve de professionnalisme, de patriotisme, d’humanisme et de compassion. A cela s’ajoutent bien évidement les partenaires techniques et financiers ainsi que les pays amis qui continuent sans relâche à nous soutenir dans cette dure épreuve », a-t-il fait savoir.

Le président Condé s’est aussi, exprimé sur la générosité des uns et des autres envers les personnes vulnérables en ce moment de crise sanitaire mondiale. « La fête de l’Aid El Fitr est un moment de fraternité religieuse, de réconciliation et de pardon qui nous unit dans notre foi et rappelle à tous que nous sommes un peuple solidaire et responsable. Il nous appartient de tirer de toutes ses valeurs la force et la sagesse de nous mobiliser et nous unir tous dans un véritable sursaut national afin de vaincre la pandémie COVID-19, au-delà, relever tous les défis qu’impose notre monde en pleine mutation.

Je me réjouis de la solidarité que nous avons tous manifestée à l’endroit de nos compatriotes vulnérables, confrontés aux difficultés de la vie, selon nos valeurs et la tradition de partage de notre pays.

J’adresse mes remerciements à l’ensemble des Imams et Erudits de notre pays pour leurs prêches et prières formulées pour la Nation. Je les invite à continuer à sensibiliser les fidèles musulmans au respect des mesures barrières et toutes les recommandations faites par les autorités sanitaires dans le cadre du plan de riposte contre l’épidémie ».

Cette année les fidèles musulmans de Guinéen ne connaitrons pas les prières dans les mosquées comme d’habitude, une situation due aux mesures d’urgences sanitaires instaurées par l’Etat pour l’éradication de la Covid-19.