La stratégie de boycotter de l’investiture du président Condé mise en place par le FNDC a été dévoilée ce mercredi par le responsable des stratégies et des planifications dudit mouvement.

Sékou Koundouno a dans un entretien téléphonique accordé à la rédaction de Nostalgie Guinée, évoqué cette nouvelle stratégie de mobilisations des citoyens qu’ils appellent ‘’la manifestation éclatée  » dans le grand Conakry.

« La coordination nationale du FNDC à déjà mise en place une commission nationale d’organisation qui travaille depuis le week-end dernier sur les activités de mobilisation, de sensibilisation et l’information qui ont déjà démarré dans la plupart des quartiers de Conakry et de grand Conakry. Ces mobilisations sont adaptées et faites aux méthodes de répression de Mr Alpha Condé, mais aussi des assassinats ciblés. C’est pourquoi vous constaterez qu’il y a un changement de stratégie (…) afin que nous puissions adopter nos méthodes de travail et nos nouvelles stratégies sur la répression en face. Comme vous saviez Mr Alpha Condé n’est que l’homme de lui-même, il ne bénéficie que le soutien de la gendarmerie et d l’armée (…) », a-t-il souligné.

Sékou Koudouno toujours en cavale, mais très déterminé est revenu sur la planification dans les différentes communes de la capitale et précise « nous avions été très claires dans la consigne numéro 1 que la commission nationale d’organisation a rendue publique hier à travers des médias mais aussi à travers nos structures à la base. Nous avons invité les républicains démocrates des communes de Dixinn et de Matam à rallier Kaloum 48 heures avant le 15 décembre, c’est-à-dire au plus tard le 13 décembre 2020, afin de rapporter un renfort systématique au contingent déjà présent dans cette commune. Le mode opératoire, les têtes du groupe recevront les conseils inaptes appropriés dans ce sens (…) ».