Depuis la tenue des élections communales du 4 février dernier la commission électorale Nationale Indépendante tarde à publier les résultats dans le délai comme le prévoit le code électoral. A ce jour plusieurs contraintes seront à la base de cette retard accusé dans la diffusion des résultats révèle Etienne Soropogui au cours de la soirée de ce Lundi dans les locaux de ladite institution lors de la proclamation de ces mêmes résultats définitifs et partiels qu’elle a entamé depuis le vendredi 9 février dernier.

Selon le Directeur des opérations de la Commission Électorale Nationale Indépendante, plusieurs observateurs se demandent pourquoi cette institution en charge d’organiser les élections en république de Guinée n’est pas capable de publier les résultats dans le délai imparti par la loi ?

Pour Etienne Soropogui , il est matériellement impossible au sortir du scrutin de donner les résultats et cela s’explique par plusieurs raisons :

« La première raison pour laquelle il n’est pas possible pour la CENI de procéder à la proclamation tout de suite des résultats parce que tout simplement les PV sont remontés de manière physique des bureaux de vote jusqu’au niveau des lieux de centralisations. Alors au lieu de centralisation, le travail qui est mené est fait de manière totalement manuel aussi et c’est la loi qui le veut comme ça. Aujourd’hui nous avons une douzaine de circonscriptions dont les PV ne sont pas remontés ». Poursuivant, Etienne Soropogui soutien que la CENI pouvait éviter le retard dans la proclamation des résultats si les acteurs politiques avaient accepté le calcul électronique

« La CENI y avait pensé, en allant à ces élections, on a estimé qu’il était important dorénavant de profiter de nouvelle technologie pour faire en sorte que la remontée puisse être électronique. Il faut dire ici tout de suite que les acteurs ont catégoriquement rejeté cette proposition de la CENI donc, aujourd’hui nous sommes devant une situation ou on peut dire a l’impossible nul n’est tenue » regrette le Directeur des opérations de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Le calcul est manuel et la remontée physique ne favorise aucunement la publication des résultats à temps voulut insiste t-il à cela s’ajoute les questions liées aux contentieux souligne Etienne Soropogui

Le Directeur des Operations de la CENI rassure que si toutes ces conditions étaient acquise, pour sa part la CENI diffusera les résultats dans les temps définis.