Au moins sept cas de virus Ebola ont été signalé dans la préfecture de N’Zérékoré le week-end dernier. 

Après le décès de trois personnes et des cas de diarrhée, de vomissement et de saignement, des tests effectués dans le laboratoire de Guéckédou en Guinée forestière ont confirmé la présence du virus Ebola.
Les échantillons positifs sont arrivés à Conakry pour un second test selon le ministère de la Santé.

A Conakry, s’est tenue ce dimanche 14 février une réunion de crise pour évaluer la situation et prendre des dispositions sanitaires. Un cas contact serait actuellement en isolement dans la capitale selon l’Agence nationale de la sécurité sanitaire.

De son coté le Libéria, à travers un communiqué du Président Geoge Weah relevé le niveau de vigilance sanitaire dans le pays.

Il s’agit de la première résurgence de la maladie signalée en Afrique de l’Ouest depuis 2016. Entre 2013 et 2016 l’épidémie d’Ebola avait fait plus de11 000 morts dans la sous régions.