Le président américain a annoncé mardi 14 avril la suspension de la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que le monde ploie sous les effets d’une pandémie mondiale de coronavirus qui continue de tuer des milliers de personnes chaque jour. 

Publicité

Les États-Unis sont les premiers bailleurs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec plus de 400 millions de dollars par an. Mardi 14 avril, Washington a décidé de lui couper les vivres, comme il avait menacé de le faire il ya une semaine.  Le temps d’évaluer son rôle « dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus », a déclaré le président américain.

Il a reproché à l’agence de l’ONU de s’être alignée sur les positions de la Chine, que Washington accuse d’avoir initialement caché la gravité du virus lorsqu’il y a fait son apparition en décembre. Ce qui, a-t-il dit, a empêché de contenir l’épidémie « à sa source avec très peu de morts ».

RFI