Le conseil national des organisations de la société civile guinéenne a condamné ce mardi l’attaque dont son président, docteur Dansa KOUROUMA  a été victime  dans la nuit du samedi 10 février sur l’axe Bambeto au quartier Dar – es – Salam. A cet effet, le Vice – président Dr Alpha Abdoulaye Diallo à rendu public ce mardi une déclaration relative à l’attaque contre son président, «  cette attaque intervient à un moment sensible de notre pays où le CNOSCG mène des caravanes de sensibilisation en faveur de la paix et la non – violence à Conakry et dans certaines préfectures affectées par les violences post – électorales.

Au regard de cette grave et préoccupante situation, le CNOSCG rappelle à l’opinion nationale et internationale que l’accomplissement de son veille, d’alerte, de proposition et d’interpellation citoyenne ne doit pas souffrir d’aucune intimidation et menace devant les nobles objectifs à atteindre. En conséquence le CNOSCG condamne avec fermeté ce comportement honteux, inhumain et humiliant qui ternit l’image de notre pays, » a souligné le vice président.

Dans cette même logique, le conseil national des organisations de la société civile guinéenne a interpellé les autorités en charge de sécurité et de la justice sur leur devoir de protection, de garantie et de quiétude sociale à tous les citoyens.

« C’est dans ce sens que nous avions porté plainte auprès de la gendarmerie nationale, qui a déjà engagé une enquête pour retrouver les auteurs de cette agression, » a – t- il ajouté.