Interrogé par le site guinée diversité.com sur les urnes qui auraient été saisies chez le chef de quartier dans la sous-préfecture de Kolaboui dans Boké, le Directeur de la cellule de communication du parti  déclare que le RPG Arc –en- ciel n’a rien à voir dans cette affaire. Il rassure de ce fait, que son parti n’a jamais fraudé à une élection en Guinée.

Pour Sidiki Touré,  cet acte est un simple montage de la part de l’’opposition pour discréditer son parti aux yeux de la population à  l’approche de ces élections.

« D’abord rien ne prouve que c’est le chef de quartier qui  a bourré les urnes et on ne sait même pas si cette affaire de bourrage d’urne est une réalité. Nous on a aucune preuve que les urnes ont été bourrées à Kolaboui » réagit le Directeur de la cellule de communication de cette formation politique.

Il poursuit ses justificatifs en ces termes : « Et même si c’était le cas, le RPG n’est  aucune responsable de quoi que ça soit. Quelqu’un d’autre peut faire la même chose et mettre ça au compte d’un autre parti c’est aussi facile que ça. Vous aviez que les montages sont récurrents, mais le RPG ne connait pas le montage électoral, ça c’est par tradition. Nous ne connaissons pas le montage électorale, nous ne connaissons que nos forces sur le terrain, nous déployons les 90% de nos efforts sur le terrain. C’est pourquoi quand on accuse le RPG de fraude ou ceci cela je ris » lance-t-il

Dans cette affaire, le RPG-arc-en-ciel se désengage de toute responsabilité.il annonce par la voix de Sidiki Touré que le chef de quartier en tant qu’une autorité locale est responsable des actes qu’il pose et non le parti ou l’autorité compétente

« On reconnait le chef de quartier comme chef de quartier ; mais on reconnait pas l’acte au nom du RPG Arc en ciel. Si le RPG était un parti fraudeur on n’allait pas perdre à Matoto lors des  élections législatives… jamais, parce qu’on se dit qu’on est au pouvoir car en Afrique quand on est au pouvoir, on n’organise pas les élections et les perdre. Mais nous on a appris et on n’est en train d’apprendre aux guinéens qu’on peut rester au pouvoir et perdre, cela veut dire que, si tu n’es pas capable sur le terrain quel que soit tes capacités ; tu vas perdre et tu dois accepter ta perte » a conclut Sidiki Touré.